2021 : des cimes polynésiennes aux lagons turquoises… un appel à l’évasion ?

Journal de bord

 

Hatiheu… Nuku Hiva

 

En ce début d’année, commençons par vous souhaiter une belle 2021ème… qu’elle soit remplie de sans thé (pour ceux qui préfèrent le café), d’amures, et de bonnes heures…
Pour ce faire, nous vous proposons de vous évader le temps d’une navigation à bord de Kanaga ! Chuuut ne vous inquiétez pas, on ne le dira à personne et on a du café ET du thé à bord…

Kanaga joue donc les prolongations polynésiennes !  il est vrai que pour un voilier qui puise ses origines en Norvège, le dépaysement du Pacifique Sud est total… 

 

La cascade d’Hakaoui
Une petite carambole ?

Quoique, entre nous, les grands marquisiens tatoués n’ont rien à envier aux vikings !… Et certains reliefs se rapprochent de ceux du grand Nord, la neige et les rennes étant remplacés par les arbres qui croulent sous les fruits – en ce moments caramboles, mangues, pamplemousses , avocats – et les cabris et chevaux sauvages.

Faute de thon… une sirène ?

Côté pêche il semblerait que nos leurres aient eu plus de succès avec les morues nordiques qu’avec les thons ou coryphènes… mais on optimise nos techniques, 2021 devrait être plus fournie en la matière ! Ceci étant, quand prise il y a, elle est de taille, la dernière en date était un thazard de bien 25 kg… qui a rempli nos assiettes, à 6 pendant 4 jours !

Lumière du soir sur la mystérieuse Ua Pou…

Enfin et surtout, les paysages, les lumières, la gentillesse des gens, la culture locale, les mouillages sauvages et les fonds marins sont autant d’arguments qui font que Kanaga a plaisir à sillonner les lieux !

Tahuata

Comme l’an passé, pas de programme établi, nous essayons plutôt de nous adapter à vos demandes ! 

Actuellement aux Marquises, le temps de la saison cyclonique nous ferons route ensuite vers les Tuamotu au printemps (enfin l’automne chez les têtes en bas)… Nous avons encore quelques atolls à explorer (avec masques obligatoires…) !

Bref, si vous vous sentez l’âme vagabonde, rejoignez-nous ! Il suffit de nous contacter et nous discuterons ensemble de votre projet !

À suivre donc…

Et une fleur… car c’est bien de leurs parfums que ces îles sont envoûtées…

Retrouvailles Marquisiennes…

Journal de bord
Une Manta’ l’eau

Voilà quelques temps que vous n’aviez pas de nouvelles de Kanaga… il faut dire que la scribe officielle du bord – ici présente – s’est offert un confinement métropolitain. C’est donc avec quelques semaines de retard que je reprends la plume et l’appareil, cette fois, depuis les Marquises.

Et oui, faute de pouvoir rallier la Patagonie dans le contexte que nous ne connaissons que trop désormais, Kanaga est revenu aux Marquises, archipel duquel il a gardé un magnifique souvenir lors de son dernier passage. Nous sommes actuellement à Hiva Oa, au coeur d’un ancien cratère sur les flancs du quel reposent aujourd’hui Brel et Gauguin.

Il est toujours étrange lorsque l’on est nomade, d’avoir ce sentiment de « revenir » à un endroit déjà connu. Pour un peu on se sentirait presque « chez soi »… 

Ua Pou, encore

La magie des lieux opère toujours autant, les paysages, même lorsque ce n’est plus la première fois et qu’ils nous ont livrés quelques secrets, restent ahurissants. La puissance qui se dégage des lieux est toujours aussi impressionnante.

Hapatoni…à Tahuata, plus au sud

L’un des grands avantages du retour marquisien est que ces noms de baie et de villages qui nous paraissaient une mélodie rythmée de « ka », de « ha »  et de « ou » difficilement dissociables l’an passé, nous sont désormais familiers. Pas de méprise, il faudra encore quelques années pour prétendre parler et comprendre la langue locale. Mais nous arrivons à nommer les lieux où nous nous rendons sans ciller ce qui est un véritable progrès !

Le retour est aussi l’occasion d’explorer les nombreux recoins que nous n’avions pas encore pris le temps de voir… la découverte, quels que soient les lieux, est infinie. 

Kanaga dans l’un des mouillages sauvages de Ua Pou

Et puis il est vrai que les Marquises semblent très loin des vicissitudes du monde… un peu perdues dans leur Océan Pacifique, et satisfaites de leur sort.

Les pamplemoussiers et manguiers croulent toujours sous les fruits, les habitants des lieux où nous sommes passés nous ont gratifiés d’un accueil toujours plus que chaleureux et les mouillages sont toujours aussi sauvages.

Le temps semble glisser sur ces îles sans s’y accrocher. 

Une demoiselle…endémique des Marquises
Une résidence locale

Mais après quelques mois d’absence, c’est sous l’eau que la fascination restera, pour ma part, la plus extra-ordinaire. 

Les raies Mantas, elle aussi sont de nouveau au rendez-vous. Poissons majestueux, elles évoluent entre notre petit groupe de palmipèdes. Curieuses ? Indifférentes ? Communicantes ? Difficile à dire… mais on ne se lasse pas de ce spectacle, alors pour un retour en douceur au partage de la vie Kanaguienne, recevez ici quelques images de ces divas aquatiques !

À suivre…

Demander le programme… polynésien !

Journal de bord
Retour aux Marquises prochainement !

Kanaga fait actuellement route vers l’Est, aux coeur du Pacifique… Vers l’Est des Tuamotu et non de la Patagonie comme prévu initialement. 

Etant donné le contexte mondial, il eut été bien peu sage de nous diriger vers le Chili cette année ! Ce ne devrait être que partie remise…

En attendant d’être plus au frais, Kanaga profite des contrées tropicales continuant son exploration des eaux Polynésiennes, et s’apprête à remonter aux Marquises dont on ne se lasse pas !

Nous vous avons donc concocté un programme jusque janvier prochain. Nous le complèterons dans les semaines qui viennent. Nous avons également étoffé nos possibilités de navigations :

Il y a les « Navigations Kanaguiennes », telles que vous les connaissez, pour donner le temps au temps, simplement, dans l’idée de partager un mode de vie nomade.

Il y a les « Navigations évènements GEMM », en partenariat avec le Groupe d’Etude des Mammifères Marins du Pacifique, ponctuelles, avec un objectif et des projets naturalistes.

Et puis, il y a les « Expéditions ». Durant celles-ci, Kanaga peut être affrété comme plate-forme logistique naviguante pour des porteurs de projets sportifs, scientifiques, artistiques ou encore journalistiques !

Pour en savoir plus, c’est par là : https://kanaga.fr/embarquer-et-naviguer/

À suivre… (et à bientôt à bord !!)

Suivez Kanaga !

...en recevant gratuitement la Newsletter rédigée par votre dévouée scribe.

Rejoignez les 833 autres abonnés