Kanaga de nouveau aux Tuamotu (après quelques aventures… )!

Journal de bord

 

Un dernier regard vers Moorea au moment de l’appareillage…

Ça y est Kanaga a repris la mer pour de nouvelles aventures polynésiennes ! Je n’osais pas vous annoncer plus tôt le succès des réparations du bord, une célèbre phrase dit :
« Nous ne sommes pas superstitieux, ça porte malheur ! ». Mais ça y est, c’est officiel, nous voici désormais à Rangiroa !

Un Va’a joue dans notre sillage pendant notre sortie du lagon de Papeete…

Après quelques semaines à Papeete, nous avons pu installer un nouveau démarreur, et échapper à de nombreux grains en mer, la saison des pluies étant particulièrement agitée cette année. On a même eu quelques petites ondes de l’Ouest du Pacifique, un volcan des Tonga ayant fait parlé de lui mi-janvier… Mais Kanaga était bien abrité, attendant sagement de repartir.

Makatea… l’île magique…
Merci les amis pour le kaveu !

Nous avons donc repris la mer, essuyant quelques grains restant – jolis sons et lumière orageux. Un spectacle animé, enfin, pour ceux du bord qui on pu en profiter… car les estomacs sensibles ont été mis à rude épreuve. Passant auprès de la mystérieuse Makatea – pour laquelle j’ai un petit faible – nous avons donc décider d’y faire une petite escale, le temps de dire bonjour à nos amis locaux et de faire une petite baignade dans son incroyable grotte…

Entre temps nous avons aussi récupéré un voilier (enfin, Hervé a récupéré un voilier en kayak, mieux que Mike Horn) dont les propriétaires s’étaient absentés du bord et dont le coffre a eu la mauvaise idée de lâcher… Les pauvres de retour à leur annexe ont eu une grosse frayeur ne voyant plus leur canot, alors à couple de Kanaga…
Un clin d’œil à l’histoire de notre Viking, qui, je le rappelle est inspiré des plans des RS1 de Colin Archer qui avaient pour vocation de sauver les pêcheurs et navires en détresse en mer de Norvège… Alors un petit sauvetage de temps en temps, ça maintient en forme !

 

Rangiroa, les atolls, les cocotiers et les merveilles subaquatiques…
…sans oublier la terrasse de Joséphine, avec vue sur la passe, les dauphins et… les grains !

Il a fallu ensuite se décider à affronter de nouveau les éléments, qui ont été très cléments… jusqu’à l’arrivée à Rangiroa où les grains sont revenus nous rendre visite. D’abord pour nous barrer l’entrée de l’atoll. Ils sont taquins les grains polynésiens. On pensait être arrivés, ben non, il nous a fallu tirer encore quelques bords. C’est que ça se mérite les paysages de carte postale !
Et ça, jusque dans la passe ! Mais bon, même pô peur, on a sorti nos cirés jaunes, pensé à nos navigations irlandaises et écossaises et finalement on a trouvé que c’était un bel été car la température était agréable…

Et puis, après l’ultime épreuve des énigmes de la sirène et du sphinx (ah non je m’égare là, pardon…), nous avons pu naviguer à l’abri du motu et jeter l’ancre à Rangiroa… deux jours de pause et nous repartons pour Fakarava où nous naviguerons jusque juin… alors si vous souhaitez nous retrouver, par ici le programme !



Quant à la suite des évènements… elle vous sera proposée très bientôt dans une prochaine missive…


Et l’Aranui ??… Ça passe… !


À suivre !

Previous
Nouvelle année… nouveau démarrage !
Next
À la quête des Porites Rus…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Suivez Kanaga !

...en recevant gratuitement la Newsletter rédigée par votre dévouée scribe.

Rejoignez les 1 147 autres abonnés