Le trésor de Geneviève…

Journal de bord
DSC07268
Cracheur de feu au carnaval…

La route est courte entre Carriacou et Grenade : une trentaine de milles..5 ou 6 heures de navigation et on y est. Alors que Kanaga quittait l’île non sans émotions, une drôle de pêche attendait son équipage…

Les derniers jours de l’escale de Kanaga à Carriacou étaient sous le signe du Carnaval. Le temps d’un long week-end et la paisible Tyrell Bay se transforme en place animée avec un débarquement de tous les gens de Grenade qui viennent participer au Carnaval (celui de Grenade étant décalé en période estivale). Des personnes aux motos, tout le monde est transformé pour 3 jours de fête non-stop.

DSC07264

DSC07356

DSC07347

DSC07289

DSC07367

DSC07344

La première nuit prolongée est celle des « Jouvert » avec des centaines de personnes qui défilent déguisés en diables (et diablesses…) : leurs corps sont recouverts d’huile de vidange et ils sillonnent les rue de la capitale, Hillsborough, accompagnés par des camions sur lesquels sont installées des baffles qui hurlent les dernières musiques à la mode locale. C’est assourdissant et impressionnant ! La symbolique est forte et met même mal à l’aise lorsque des hommes et des femmes s’enchaînent et marchent ainsi en cercle, le regard sombre avec des morceaux de poissons dans la bouche, cette fois-ci dans un silence total. Le cracheur de feu et les danses (endiablées elles aussi!!) qui suivront re-détendent l’atmosphère pour continuer les festivités encore deux jours durant.

Un dernier passage dans les îles désertes qui jouxtent Carriacou, des au-revoir aux amis le coeur un peu gros et la larme à l’oeil et Kanaga appareille au petit matin pour…Grenade.

Avant de nous diriger vers la capitale, Saint Georges, nous décidons de faire étape dans un mouillage que l’on aime bien. Deux solutions : mouiller à droite de la cabane de Robinson de rêve qui est en haut de l’île « comme d’hab » ou à gauche. On jette l’ancre à gauche, pour changer. Deux équipiers se mettent à l’eau, et signalent une zone avec de superbes gorgones géantes et quelques mues de langoustes…

Ni une, ni deux, je me mets à l’eau également avec l’espoir de croiser quelques antennes…En palmant, j’aperçois au fond de l’eau une épave d’annexe qui ressemble fortement à celles que fabrique Dom, notre copain soudeur de Tyrell Bay. Trop accaparée à mon affaire de crustacés, je passe et garde ça dans un coin de tête. Je rentre à bord une bonne heure plus tard, bredouille. Chacun vivant sa vie : lecture de BD, réparations en tout genre, grands débats, je ne m’étant pas sur mon escapade à ce moment là.

La nuit se passe et au petit matin nous faisons les préparatifs pour appareiller. Allez savoir pourquoi, entre le café et la tartine j’évoque cette annexe aperçue sous l’eau. Réaction du captain’ : « Une annexe? Comment ça une annexe? ». « Ben une annexe, et qui vue de la surface semblait en bon état et peut être en alu…mais pas une langouste à bord, aucun intérêt ».

Si ce n’est peut être un détail : Dom et Geneviève se sont fait « emprunter » une annexe à Grenade il y a presque un an…Ca semblerait incroyable mais dans le doute et, craignant que les 10 ans à venir ne soit marqués par une remarque quotidienne du capitaine « ah si tu avais parlé plus tôt de cette annexe… » je glisse discrètement :

« Peut être qu’on devrait aller voir quand même… »

Je retrouve l’épave, Hervé me rejoint : confirmation est faite : ça ne ressemble pas à l’annexe de Dom et Geneviève, C’EST l’annexe de Dom et Geneviève.

Incroyable…mais vrai !

DSC07432
La fameuse annexe !
DSC07434
Mission accomplie !!

S’en suit toute une manipulation avec la participation active de tout le monde à bord : elle est à 4m de fond et a été coulée volontairement…on enchaîne les canards, on l’amarre, on dégage le filet de pêche qui s’y est accroché, on approche Kanaga, on la hisse et hop, la voici sur le pont ! Bon les « emprunteurs » ont gardé le moteur mais pour le reste elle est plutôt en bon état ! Ravis, nous appelons Geneviève qui n’en revient pas et est toute heureuse à l’idée de retrouver sa monture !

Si seulement l’annexe pouvait parler et raconter les mois écoulés !

Croyez moi, cette pêche là que j’appelerai « le trésor de Geneviève » valait bien une langouste… !

À suivre…

Previous
Beau comme un Kanaga neuf !
Next
De l’Arc Antillais à…l’Amérique du Sud !
  • Le capitaine est un frileux …..et l’homme des iles a le droit de racheter un slip de bain plus tendance 🤣🤣🤣🤣😉

  • bravo , belle prise matinale , avec 3 prames à bord , on peut envisager mettre les équipiers en régate 😉 autour de kanaga
    la biz à vous
    bernard

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Suivez Kanaga !

...en recevant gratuitement la Newsletter rédigée par votre dévouée scribe.

Rejoignez les 1 147 autres abonnés