Où il est question des Açores, de musique et d’exotisme

Journal de bord
Le Martroger, ancien bateau des phares et balises, à quai à Noirmoutier

Et oui, alors que Kanaga a eu droit à une (courte) escale de 4 jours aux Açores, d’autres ont pu profité d’un voyage organisé à Noirmoutier sur le thème de la musique et des vieilles coques. L’occasion d’étudier les traditions locales : nul besoin de courir aux antipodes pour trouver quelque exotisme.

Les vents ayant décidé globalement de se la couler douce vers les Açores, Kanaga, malgré des performances d’exception dans le petit temps -sisi je vous assure- a mis 25 jours pour rallier les Bahamas à l’île de Florès. Le temps de faire l’avitaillement, de voir comme c’est joli et de récupérer les nouveaux équipiers et il a déjà fallu appareiller de Faïal pour filer vers la Belgique où une horde d’étudiants de marine marchande motivés attend le canot…

Mieux vaut donc arriver à l’heure !

Quel rythme !

DSC05669

DSC05668
Marion au saxo soprano, Céline à l’accordéon
DSC05683
Et Antoine au stylo…

A propos de rythme, d’autres kanaguiens et kanaguiennes se sont retrouvés le week-end dernier à Noirmoutier. Ils et elles ont osé affronter les embouteillages du 15 août – l’équivalent de la pétole pour les autos- pour se rendre aux Régates du Bois de la Chaise.

Les chaises n’étaient pas en bois mais étaient musicales puisque Céline et Marion, respectivement à l’accordéon et au saxophone soprano ont accompagné Laëtitia qui lisait des histoires de mer et de marins. Histoires illustrées par Antoine, l’enfant du pays.

Un pays surprenant que cette île avec des traditions bien à elle dont avons eu un tout petit aperçu.

DSC05660

DSC05679
La scie musicale, discipline qui semble en vogue à Noirmoutier

Alors que les filles étaient en plein élan créatif, des spécialistes de la scie musicale, de surcroit charpentiers (très) expérimentés se sont mêlés à la joyeuse troupe pour donner une touche singulière à la tonalité habituelle. Tout réside dans l’art de tordre la scie, et de la faire sonner avec justesse et style. Un exercice auquel les deux experts semblaient rodés.

DSC05686
Un jury haut en couleurs
DSC05703
Des joutes terribles…

DSC05689

Pendant que ceux là jouaient de la scie, d’autres on préféré la godille, où celui qui a l’ouïe fine remarquera assez vite que ce n’est pas l’instrumentiste qui fait le plus de son mais bien le public qui clame ce qui doit être un hymne local. Certains sont fidèles au poste depuis 30 ans !
Ces joutes y sont organisées par un jury (impartial ?) qui finit par participer aux courses, et même par les gagner. Notez que le trophée ayant été fabriqué des mains de l’un des-dits juges, le vainqueur, celui-ci reviendra entre ses mains innocentes et pourra être remis en jeu pour de prochains concours.

Le soir, les locaux ont plaisir à embraser leur château pour le plus grand bonheur des yeux…Ils éteindront quand même le feu pour pouvoir recommencer.

Notez aussi qu’ils s’escriment à faire remonter leur jolies chaloupes au pied de ce dernier, les laissent s’échouer dans la vase pour les délivrer une nouvelle fois le jour suivant, inlassablement.

Finalement à Noirmoutier, il semblerait que l’on aime à recommencer, et d’ailleurs, nous on a trouvé ça tellement sympa qu’on reviendrait bien y faire un petit tour.

DSC05710
On reviendra faire un tour par ici…

A suivre…

Previous
Programme de navigations, évènement, facebook & Co
Next
De la montagne à la mer il n’y a parfois qu’un arbre !
  • En mer ou à terre les matelots sont bien actifs….
    Bonne navigation avec Énora et ses collègues !!!!!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Suivez Kanaga !

...en recevant gratuitement la Newsletter rédigée par votre dévouée scribe.

Rejoignez les 1 147 autres abonnés